Bleach RPG

Forum rpg sur le manga Bleach
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bakashi Wobbuffet

Aller en bas 
AuteurMessage
Hakari Kinkou
Lieutenant de la 3 ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 72
Age : 26
Date d'inscription : 21/03/2009

Votre personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Attaque:
700/2000  (700/2000)
Défense:
700/2000  (700/2000)

MessageSujet: Bakashi Wobbuffet   Jeu 16 Oct - 0:58

Nom du Personnage: Hakari Kinkou
Division: 3ème division (3ème siège)
Nom du Zanpakuto: Bakashi Wobbuffet
Forme générale: Lors de sa libération il prend la forme d'une arme double aussi grande qu'un bâton. Un côté est une lame blanche droite tandis que l'autre est un point d'interrogation noir. Chaque lame est tranchante des deux côtés bien qu'un côté soit plus émoussé que l'autre. En effet, s'il est possible de découper avec l'extérieur du point d'interrogation, l'intérieur est plus efficace puisqu'il fonctionne comme une faucille.

La garde se situe au milieu et sur plusieurs centimètres. Il y est représenté le ying et le yang.

Rappel des effets:

Bakashi Wobbufet est assez capricieux. Si on ne prononce pas "Herase" avant son nom il ne donne pas accès aux effets secondaires de l'arme. De plus il n'aime pas activer immédiatement les effets sur ceux qu'il a touché. De manière générale il pose à chaque fois des conditions à Hakari. Aimant les énigmes il refuse bien souvent de s'activer tant qu'Hakari n'a pas donné une énigme à son adversaire. De plus le Zanpakuto est d'autant plus motivé lorsque l'adversaire ne trouve pas la réponse. Ainsi la question que le shinigami pose souvent est celle-ci "Combien de fois t'ai-je touché avec cette lame ?".

Libération partielle : Bakashi Wobbuffet
Libération complète : Herase, Bakashi Wobbuffet

Effet 1 : Le côté noir du sabre est en forme de point d'interrogation. Tout ce qui entre en contact avec cette lame (qui reste coupante comme un sabre), perd du facteur chance. Petite explication : plus la personne est touchée de ce côté, plus il devient maladroit.
Effet 2 : Le côté blanc de l'arme est en forme de point d'exclamation. Lorsqu'il touche une personne, celle-ci perd de l'intelligence. Le cerveau se ralentit et les activités cérébrales s'endorment.

Acquisition du Shikai :(50 lignes minimum -hors dialogues- en taille de police normale)

« - Hakari. Je te souhaite la bienvenue ici. Je suis... »

Un murmure dans ma tête tandis que je me réveille en sursaut et en sueur dans mon lit. Je n'ai pas bien compris, je viens de rêver, mais tout me semble si flou. Cette voix que j'avais entendue dans ma tête, elle appartenait à quelqu'un que je n'avais pas su distinguer. Tout était brouillé dans mon esprit et je ne savais plus trop quoi penser dans l'immédiat. Cauchemar, rêve ou réalité ? Je ne saurais dire ce qu'il en était. Je repousse mes draps puis me lève pour aller en direction de mon bureau, me servant une tisane. Je n'allais pas me rendormir de sitôt après un rêve aussi étrange, mais il avait forcément une signification. Je n'avais que peu de croyances, mais je pouvais être sûr d'une chose : rien n'arrive jamais par hasard. C'est sur les pensées liées à ce rêve que fini la nuit; je suis tellement plongé dans ma réflexion que je ne vois pas l'heure passer. Un bruit de coulissement de porte se fit alors entendre à mes oreilles.

« -Debo... Ah, tu es déjà réveillé ? demanda une jeune femme.

-Je... Hein, heu quoi ? Tu as dit quelque chose ? répondis-je en me tournant vers Rukia qui m'interpellait.

-Tu es attendu à l'entraînement, c'est l'heure alors dépêche toi un peu. Tu as beau avoir fini ton école et avoir intégré la treizième division du Seireitei ce n'est pas le moment de glander. Puis mets toi en kimono. ordonna la vice-capitaine.

-Bien Rukia ! J'arrive de suite ! Je me suis perdu dans mes pensées et je n'ai pas vu l'heure. Je te rejoins, pars devant. dis-je assez gêné de part les circonstances. »

La jeune femme sortie aussitôt, me laissant ainsi le temps de revêtir ma tenue de Shinigami. Dans mon intimité j'aimais renouer avec mon passé. Cela faisait au moins soixante ans maintenant que j'étais mort. J'avais mis du temps avant de réussir les tests pour entrer à l'école des Shinigami. J'avais pourtant fini par y arriver. J'avais même obtenu mon propre Zanpakuto. A la suite de mes études j'ai intégré la division d'Ukitake Jushiro, je voulais rembourser ma dette auprès de Rukia et apprendre à ses côtés. Elle était, après tout, celle qui avait sauvé ma vie le jour de ma mort. Sans elle j'aurais été dévoré par un Hollow et adieu tout espoir de devenir Shinigami. Finalement, j'étais un ange de la mort, j'avais survécu et je comptais bien profiter de chaque jour qu'il me restait pour anéantir un Hollow de plus.

Avec cet objectif en tête j'arrive bientôt à un an de service au sein de la treizième division. Le capitaine est très sympathique bien qu'on ne le voit que rarement, faute de maladie. Néanmoins, avec lui et Rukia j'avais appris plus d'une leçon de vie. Je commençais de plus en plus à distinguer ce qu'était réellement un chef et quelles étaient les caractéristiques requises pour diriger. En plus de ma propre division, je m'entendais assez bien avec ceux qui avaient fait leur école en même temps que moi. De plus je m'étais lié d'amitié avec quelques instructeurs comme Hisagi Shuei de la neuvième division ou Kira Izuru de la troisième division. Et aujourd'hui un grand entraînement avait lieu avec ces gens que j'admirais. Cette mission d'entraînement serait séparée en plusieurs points : travailler en équipe dans sa division, travailler en équipe avec d'autres divisions, diriger un bataillon, récolter les informations et enfin travailler seul. Bien entendu, personne n'écoperait de tous les rôles aujourd'hui mais, le but était d'en faire un maximum selon les faiblesses de chacun.

Je n'étais qu'un septième siège, j'avais encore beaucoup de chemin à parcourir et peu de compétences. J'ignorais encore comment activer mon Shikai et j'étais bien loin d'oser prononcer le mot Bankai. Tout portait sur un nom, un nom que j'ignorais tout simplement. Je n'avais jamais réussi à entendre le nom de mon Zanpakuto. Je n'avais jamais réussi à le voir distinctement et j'oubliais assez souvent les quelques fois où il essayait de me parler. J'avais le temps de toute façon, je devais avant tout devenir plus fort lors de cet entraînement. Je m'étais promis que le jour où je serais assez fort pour libérer mon Shikai je changerais de division en fonction de ses capacités.

L'heure du rassemblement était finalement arrivé et je suis au milieu des autres Shinigami convoqués pour cet exercice. Nous devions nous mettre en premier lieu par division pour commencer. Nous devions faire un briefing sur la façon dont nous devions procéder. Rukia ainsi que Jushiro ne participerait pas à l'exercice, il était réservé aux rangs inférieurs. La vice-capitaine nomma l'un d'entre nous chef d'équipe et ce dernier pris la parole.

« -Bien, nous serons noté sur notre travail d'équipe. On est sept dans ce groupe, j'en veux donc deux pour aller en repérage, trois pour l'offensive et deux pour assurer les arrières. Je vais donner à chacun d'entre vous son rôle ainsi que sa position. Je serai à titre personnel dans le bataillon d'offensive. »

Le cinquième siège venait d'expliquer de façon claire et concise notre rôle à tous. Je serai dans le groupe des éclaireurs avec le neuvième siège. Je devais donc le guider. Aucun d'entre nous ne devrais prendre de risque démesuré, cet exercice jugeait notre capacité à récolter des données et informer les autres groupes dans un temps limité. Une fois que chacun eu reçu son rôle je partis avec Atashi en direction du point « 117 » de la zone. Chaque division avait sa partie, nous avions les points 112 à 123 à nettoyer. Chaque point était un terrain de deux hectares dont la morphologie différait. Le point 117 n'était pas le plus exposé, une mer de sable, des palmiers, un lac presque asséché. Dans de telles conditions nous devrions voir les Hollow rapidement. Mais les renseignements tenaient aussi dans la capacité à camoufler sa présence y compris dans une zone comme celle-ci. Je fis signe à mon camarade, allant en direction des palmiers puis citant en choeur.

« -Bakudō no nijū roku : Kyokko »

Ce Kido avait pour but de cacher notre présence en incurvant la lumière autour de nous. Nous pouvions maintenant nous concentrer. Atashi cherchait le Hollow des yeux tandis que moi je me concentrais pour chercher son Reatsu. Dès qu'il y aurait une perturbation dans les ondes autour de moi je le sentirais assurément. Les Hollow avaient souvent la capacité de camoufler leur personne, parfois même leur Reatsu mais, aucun d'entre eux ne pouvait attaquer sans lâcher une once de Reatsu. Je restais le plus attentif possible car la moindre erreur pouvait nous apporter des ennuis. Une voix résonna dans mon esprit tandis que je cherchais au plus profond de moi pour ne pas me faire surprendre. Cette voix je l'avais déjà entendue, dans mon rêve et ailleurs. Ce murmure devenait de plus en plus fort, toujours aussi incessant. Et il répétait la même phrase sans que je puisse en entendre la fin.

« Hakari, écoute moi. Je suis... »

Mon camarade me poussa alors subitement, le Hollow était arrivé à notre niveau et je ne l'avais pas du tout sentit. J'avais été perturbé par cette voix et j'avais perdu ma concentration sur le Reatsu. Je tirais mon camarade, on avait trouvé le Hollow mais, on le détectait un peu tard. Assez vite le second groupe pris la relève pour l'attaquer et l'éliminer. Le chef d'équipe se tourna alors vers moi avec un air interrogateur.

« -Tu as une bonne explication pour justifier ce manque d'attention qui aurait pu coûter la vie à ton partenaire ? demanda t-il.

-J'ai entendu une voix et ça m'a... tentais-je de justifier.

-Évite d'entendre des voix la prochaine fois, enfin c'est aussi pour cela qu'on vous entraîne vous les bleus. »

Le cinquième siège se montrait à la fois assez dédaigneux et malgré tout compréhensif passant l'éponge sur ce fait déconcertant pour moi. Je devais me ressaisir rapidement, l'exercice suivant allait bientôt commencer. Tous les sièges furent séparés en groupe de trois envoyés dans plusieurs zones. Chaque vice-capitaine était chargé de la surveillance des zones sur lesquelles nous allions circuler. Ici nous rencontrerions plus d'un Hollow et sûrement plus puissants que le précédent. Je me retrouvais avec le troisième siège de la sixième division et le cinquième siège de la huitième division, le tout supervisé par Izuru Kira chargé de trois groupes comme chacun de ses congénères. La zone que nous devions explorer était plus chargé que la précédente. Nous avancions dans un décor post-apocalyptique avec des immeubles à moitié en ruine, des épaves de véhicules humains et une ambiance assez déconcertante.

Chacun d'entre nous était à l'affût. Dans un groupe de trois nous ne pouvions faire une séparation du travail comme avant, nous devions donc tous couvrir les arrières des uns et des autres. Assez vite les premiers Reatsu se firent sentir, des Hollow commençant à sortir pour attaquer. Postés sur trois fronts nous pouvions éliminer chacune des créatures venant à nous sans se soucier de ses arrières. L'avantage d'une telle formation est qu'elle permet de pouvoir se concentrer sur sa cible. J'entendis alors un cri de surprise. J'éliminais le Hollow le plus proche de moi avant de me retourner, l'un des deux Shinigami qui m'accompagnait avait été projeté à terre. Je courus vers lui alors qu'un Hollow m'attaquait par derrière me projetant à mon tour.

« -Ne te retourne jamais ! Il ne faut pas leur laisser la moindre occasion. Relève toi, il va s'en sortir ne t'en fais pas. dit le troisième siège qui était encore à affronter des Hollow venant de devant et derrière lui. »

Je me relevais donc et repris le cours de la bataille pour aider mes deux camarades. Je ne devais pas me laisser distraire c'était certain, pourtant le cinquième siège avait été distrait d'une façon ou d'une autre. Il ne se relevait toujours pas et nous n'étions que deux pour gérer les attaques de plus en plus répétées des âmes en peine. Sous l'assaut de plusieurs d'entre elles moi comme le premier siège fument projetés plus loin. Les créatures se focalisèrent alors sur le plus fort d'entre nous, tombant sur lui à plusieurs pour le griffer tandis que je me relevais pour aller l'aider. Je réussis à détruire quelques Hollow jusqu'à que l'un d'entre eux m'envoie balader d'un grand coup vers le mur le plus proche. Je tombais au sol saignant, deux Hollow m'approchèrent avec pour objectif de finir le travail tandis que les autres étaient chargés des deux Shinigami à terre. Un Hollow plus puissant fit alors son apparition, son Reatsu était caché depuis le début et il était invisible. Il avait du sang sur les mains, ce devait être lui qui avait attaqué le cinquième siège. Il s'approcha de celui-ci, le tirant en saisissant son kimono avant de transpercer son torse d'un coup violent. Au même moment l'une des âmes proches de moi m'asséna un coup au visage qui me fit perdre un peu connaissance.

« -Hakari. Ce n'est pas le moment de sombrer. Il est trop tôt. Écoute moi Hakari. Hakari ! »

J'ouvris les yeux et je vis un univers étrange, je n'étais pas en train de me faire attaquer ? Que faisais-je dans une espèce de laboratoire entouré par la forêt ? Un homme se tenait au centre de la pièce, il avait une tenue pour le moins voyante. Une veste verte avec des points d'exclamations noirs, un jean noir avec des points d'interrogations verts et il tenait dans la main droite un long bâton en forme de point d'interrogation. Il avait enfin un chapeau melon vert et me regardait de ses yeux chocolat.

« -Tu me vois enfin Hakari. Tu es devenu plus réceptif à l'approche de la mort ? Sais-tu qui je suis ? demanda l'homme en vert.

-Tu dois être... mon Zanpakuto, non ?

-Oui, c'est exact ! répondit-il sur un ton amusé en faisant tourner son bâton avant de le pointer sur moi.
Malheureusement je n'ai pas le temps de t'en dire trop cette fois, tu vas devoir te contenter de mon nom. Sache que j'accepte exceptionnellement de te laisser te servir de mon pouvoir sans condition, mais je ne serais pas aussi clément à chaque fois. Tu vas devoir apprendre à satisfaire mes désirs. Mais nous en reparlerons mon cher. Cette fois retiens le bien, car je ne le répéterais pas. Mon nom est... »

Il asséna un violent coup de son bâton sur ma tête qui me fit ouvrir les yeux dans le monde réel. Je n'étais pas encore mort, tout comme les deux autres. Je pouvais sentir leur Reatsu. Le troisième siège s'était relevé et combattait contre le Hollow qui avait transpercé l'autre Shinigami. J'étais encore un peu abasourdi par l'attaque précédente mais, je réussis à me relever tout en regardant ceux qui me faisaient face.

« -Merci, je reviens armé cette fois. Bakashi Wobbuffet ! »

Mon sabre a pris alors un peu la même forme que le bâton que j'avais vu à l'approche de la mort. D'un côté j'avais une longue lame blanche, de l'autre j'avais une lame noire en forme de point d'interrogation et au milieu j'avais la garde représentant l'équilibre. Je me saisis de ma nouvelle arme et me lançais dans la bataille contre mes ennemis. Je fus assez surpris de constater qu'en dépit de son apparence cette arme tranchait terriblement bien. J'étais impatient de découvrir ses capacités, je sentis alors un Reatsu familier pas loin. Izuru venait d'arriver pour nous sortir de là. Il élimina le Hollow qui faisait face au troisième siège en un tour de main. Aidant à se relever celui qui était blessé et nous faisant signe de le suivre une fois la zone nettoyée. J'avais enfin découvert mon Shikai, mais il me faudrait sûrement encore quelques années avant de savoir l'utiliser. Mais dès que ce serait fait je rejoindrais une autre division et ce choix était déjà tout tracé : la troisième division serait celle qui me correspondrait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibizaru Kiosuké
Capitaine de la 9ème Division ~ Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 683
Age : 22
Fan de : : Bleach,Naruto et blue dragon
Fonction : Administrateur
Date d'inscription : 16/12/2007

Votre personnage
Niveau:
19/30  (19/30)
Attaque:
900/2000  (900/2000)
Défense:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Bakashi Wobbuffet   Dim 26 Oct - 20:26

Je valide ton Shikai ! Smile

_________________
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakari Kinkou
Lieutenant de la 3 ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 72
Age : 26
Date d'inscription : 21/03/2009

Votre personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Attaque:
700/2000  (700/2000)
Défense:
700/2000  (700/2000)

MessageSujet: Re: Bakashi Wobbuffet   Mar 4 Nov - 2:43

Merci Smile

Nom du Personnage: Hakari Kinkou
Division: 3
Nom du Zanpakuto: Bakashi Wobbuffet
Forme générale:
Pendant le Bankai Bakashi Wobbuffet garde la forme qu'il a acquise lors du Shikai, cependant les effets causés changent.

Rappel des effets:

La libération du Bankai se fait sur l’appellation suivante : Sabakitte, Bakashi Wobbuffet. S'installe alors une balance au niveau des deux camps. Plus l'on donne de coup plus la gravité augmente de l'autre côté et baisse de notre côté. Formant ainsi l'équilibre même de la balance.

Effet spécial : Sabaki

Lors du jugement, si les intentions de celui qui est affronté sont mauvaises il partira avec un handicap de gravité. Ce handicap sera plus ou moins fort suivant les intentions de l'adversaire. Cependant s'il s'avère que le jugement est utilisé à tord alors il se retournera contre l'utilisateur.

Le Bankai possède également une autre capacité cachée qu'Hakari n'a pas encore découverte à ce stade, son Bankai étant assez jeune. Cette capacité se nomme Senkoku ou la condamnation et permet de rendre à l'ennemi la gravité reçue. Cependant il y a aussi quelques contreparties. L'accusé doit avoir été jugé coupable par la balance et il doit avoir rendu la totalité de la gravité qu'il avait reçu lors du jugement. Alors la condamnation pourra lui redonner le handicap dont il s'était débarrassé tout en ajoutant de la gravité supplémentaire comme peine.


Acquisition du Bankai :(100 lignes minimum -hors dialogues- en taille de police normale)

« Dong. Dong. Dong. Dong. »

La cloche qui sonne, une mélodie que je commençais à me lasser d'entendre, moi le nouveau troisième lieutenant de la troisième division . Elle signifiait comme à chaque fois une chose : des Ryoka. Et cela impliquait surtout pour chaque Shinigami qu'il devait prendre les armes pour abattre l'ennemi. J'étais en train de boire mon thé et je n'étais pas vraiment motivé pour exécuter les ordres de la cloche, mais les ordres sont ce qu'ils sont. Izuru entra assez vite dans la pièce, le vice-capitaine de la troisième division gérait les officiers inférieurs en l'absence de capitaine pour remplacer Gin Ichimaru depuis sa défection. Le jeune blond avait beaucoup de mal à gérer le rôle de son ancien supérieur, d'autant qu'il ne se trouvait réellement pas qualifié pour ça. Mais il n'avait pas trop le choix. Il prenait ses ordres des autres capitaines dans d'autres circonstances, mais la c'était à lui de prendre les devants. Il fallait mobiliser chaque homme de la division et les faire agir intelligemment, conformément aux procédures d'urgence.

Je me levais, étant déjà changé, n'ayant pas le droit de m'habiller comme je le souhaite pendant que je suis « en service », je mis mon Zanpakuto au niveau de ma taille et je suivis le vice-capitaine. La division fût rassemblée assez vite et Izuru donna ses instructions.

« -Des Ryoka se sont introduits dans l'enceinte du Seireitei. Séparez-vous en groupe et trouvez les ! Nous devons les arrêter coûte que coûte. Hakari, Kurame avec moi. ordonna Kira. »

Ainsi le vice-capitaine, le troisième lieutenant et le quatrième siège se retrouvait ensemble pour cette mission. Il était vrai que nous avions plus de chance de vaincre nos adversaires si nous étions tous les trois ensembles. Il y avait une dizaine de Reatsu assez puissants qui se déplaçaient dans le Seireitei. Il était de notre devoir d'aller à leur rencontre. Chaque groupe se sépara afin de recouvrir le plus de terrain possible et d'atteindre les cibles rapidement. Notre groupe tomba sur trois Ryoka déterminés à terrasser le plus de Shinigami possible. Il était temps pour nous d'entrer en jeu et de montrer à ses armes errantes ce qu'il en coûtait d'attaquer la Soul Society.

Chacun prit un adversaire en retrait afin de mettre fin rapidement à ses hostilités. Kira en finirait sûrement rapidement avec sa technique de doublement du poids. Kurame n'aurait pas non plus trop de mal avec sa maîtrise du diamant. Quant à moi je devais faire mes preuves maintenant que je maîtrisais complètement mon Shikai. Je faisais face à cet adversaire qui semblait posséder des pouvoirs étranges. Il avait deux boules de métal d'un diamètre d'environ dix centimètres qu'il faisait tournoyer sans les toucher. Cela ressemblait à la télékinésie, c'était en tout cas assez bizarre.


« -Hakari Kinkou, troisième lieutenant de la troisième division. dis-je à mon adversaire pour me présenter.
- Funsuke Sonchou. Et c'est la seule chose que tu as besoin de savoir sur moi. répondit mon opposant. »

L'homme qui me faisait face semblait avoir la trentaine, une coloration bleutée sur les cheveux et un style vestimentaire lambda. Il faisait tourner les deux boules de métal plus rapidement qu'avant, provoquant une réaction d'électricité statique. Il créait ainsi un arc de cercle de foudre entre les deux boules. S'il maîtrisait la foudre ce ne serait sûrement pas une partie de plaisir. Je regardais autour de moi alors que j'entendis la voix de mon Zanpakuto. Bakashi Wobbuffet apparu à mes yeux en retrait.

« -Montre-lui le résultat de tes années d'entraînement Hakari. Mais n'oublie pas de me divertir. averti mon arme.
-Je sais déjà tout ça. lui répondis-je.
Herase, Bakashi Wobbuffet

Je ne devais pas perdre de temps et pour ça il fallait libérer mon arme sans attendre. Elle s'allongea pour prendre la forme de mon arme à double lame, je saisis la garde en me tournant vers mon adversaire. J'usais alors du Shumpo pour l'attaquer de côté et ainsi ne pas être pris dans les arcs électriques. Il bougea alors ses mains de façon à déplacer les boules et me forcer à devoir franchir le courant. Je n'allais cependant pas me laisser faire si facilement. J'avais beaucoup appris en Kidô et je savais maîtriser beaucoup de Kidô utiles pour la diversion. S'il voulait me forcer à devoir heurter l'électricité, j'allais me faire un plaisir de répondre à sa provocation.

« Hadō no sanjū ichi : Shakkahō »

La boule de feu fut alors entourée de l'arc alors que les boules tournaient à grande vitesse autour, réduisant en fumée le sort que je venais de lancer sans qu'il n'ait eu l'effet escompté. Funsuke dirigea ensuite son arme dans ma direction, continuant à la faire tournoyer de plus en plus vite. J'usais du Shumpo pour passer derrière lui, il fallait que je me serve de l'allonge mon arme pour le toucher plus facilement. Je fis tourner cette dernière, essayant de faucher sa jambe en ramenant la partie en forme de faux vers moi. L'ennemi sortit alors une troisième boule qu'il propulsa à grande vitesse dans ma poitrine, me faisant décoller un peu. Je tendis mes mains vers lui pour lui lancer un autre sort.

« -Bakudō no rokujū ichi : Rikujōkōrō »

Les six pieux de lumières vinrent entourer la cible et empêcher ainsi ses mouvements. Je passais donc à la contre-attaque aussitôt, donnant un coup violent en vertical contre le torse du Ryoka avant de faire tourner la lame pour faucher sa tête. Mon arme fût néanmoins stoppée par l'arc électrique de ce dernier. Ma garde n'était heureusement pas conductrice, je me serais pris un sacré coup de jus sinon. Mon adversaire fit disparaître les pieux qui l'immobilisaient grâce à son arme puis je pus observer une régénération rapide de sa blessure pourtant profonde. Son corps semblait répondre comme celui d'un Hollow, c'était assez surprenant voire même déconcertant. Il eut un sourire et levant la main vers son visage, faisant apparaître un masque très similaire à celui des Vizards. Voilà qui allait devenir encore plus gênant que prévu. Il fonça dans ma direction à une vitesse impressionnante, cela ressemblait davantage au Hirenkyaku des Quincy. Que pouvait-il être à la fin ?

Je repassais à l'attaque, usant au mieux du Shumpo pour attaquer les flancs qu'il ne défendait pas. Cependant, sa vitesse me surpassait totalement et m'empêchait de le surprendre. Je ne l'avais touché qu'une fois, c'était bien trop peu. Il en fallait davantage et il me fallait une stratégie pour ça. Pour le moment le Kidô semblait ma seule option pour m'en sortir sans trop de dommage et réussir à l'avoir. Alors qu'il approchait de nouveau de moi je lançai une nouvelle contre-attaque.

« -Hadō no ichi : shō »

Je repoussais ainsi mon adversaire un peu plus loin de moi. Mais il en fallait plus encore, avec le prochain Kidô je lancerais contre lui une petite tornade créée grâce à mon Reatsu. Et dans la foulée j'userais d'un sort d'immobilisation pour l'attraper.

« -Hadō no gojū hachi : Tenran.
Bakudō no kyū : Hōrin. »

Maintenant que je l'avais attrapé grâce au lasso de feu que je venais de créer il ne fallait pas baisser la cadence. J'allais user beaucoup de Reatsu en un coup, mais je ne pouvais pas me permettre de ne pas saisir l'occasion à fond.

« -Bakudō no sanjū : Shitotsu sansen.
Char rugissant. Brèche du rouet. Que la lumière sépare en six ! Bakudō no rokujū ichi : Rikujōkōrō. »

Ainsi ma cible se retrouvait finalement épinglée à un mur. En deux Shumpo je la rattrapais pour la trancher de plusieurs coups de sabre, que ce soit du côté blanc ou noir. Tranchant un bras, ouvrant à nouveau la blessure que j'avais fait sur son torse, puis dans les côtes. Les boules de métal tournaient autour de lui pour m'empêcher de l'attaquer correctement. Mais il était plus évident de l'atteindre ainsi, jusqu'à qu'il fit exploser l'une de ses boules, me propulsant plus loin, brisant un peu mes sorts. De plus comme je le pensais ses blessures se refermèrent à vitesse grand v, son bras repoussa également. Et une fois ses blessures remises il se libéra de mes sorts fragilisés par l'explosion. Cependant, cette fois je l'avais suffisamment touché pour pouvoir faire activer l'effet de mon Shikai.

« -Tu es un être étrange. Je ne sais pas ce que tu es, mais tu te défends bien. Néanmoins, es-tu capable de me dire combien de fois je t'ai touché avec chaque lame ? lui demandais-je tandis qu'il me regardait de façon perplexe.

Non, bien sûr que tu ne peux pas. Qui irait faire attention à ce genre de détails ? Je vais répondre à la question pour toi alors. Je t'ai touché cinq fois avec le côté blanc et huit avec l'autre côté... Mais tu ne vois pas où je veux en venir je suppose. Vu que tu te régénères quelle importance que je te touche et te tranche après tout ? La réponse est dans l'effet de mon arme. Il est quelque peu capricieux vois-tu et même si je le libère il refuse d'activer ses capacités latentes tant que je ne l'ai pas suffisamment divertit. Il aime les énigmes plus que tout au monde, je suis doué pour résoudre les énigmes, mais jamais pour les créer. Enfin, tout ça n'a pas d'importance je suppose. Ce qui compte, c'est le résultat et que tes capacités soient réduites à néant. »

Je gardais le mystère tout en lui souriant, l'ennemi m'attaquait mais l'activation de mes capacités allait le rendre plus prévisible et surtout plus maladroit. Car tel était le pouvoir de Bakashi Wobbuffet, la réduction. On pouvait être le plus parfait des escrimeurs, si nos capacités étaient réduites à nul nous ne pourrions rien faire contre la faucheuse. Et tel était le destin qui attendrait dorénavant mon adversaire. Je prenais peu à peu le pas niveau vitesse, j'esquivais plus facilement ses attaques et l'utilisation de son masque devenait de plus en plus chaotique. Il se régénérait beaucoup moins rapidement aussi et ne réalisait pas de suite quand je le tranchais. J'arrivais finalement avec un coup en vertical pour trancher le Ryoka en deux. Il avait alors un regard étrangement vitreux et parti en fumée sans l'ombre d'une trace.

Je rangeais mon arme et retrouvais assez vite Izuru et Kurame qui eux aussi avaient dû lutter difficilement contre leur adversaire. Il était donc finalement temps pour nous de faire notre rapport auprès du commandant en chef. Les Shinigami qui avaient affronté un Ryoka se retrouvèrent donc en présence des capitaines du Gotei 13 pour leur rapport au siège de la première division. Chaque Shinigami pris la parole pour expliquer ce à quoi il avait fait face et son ressentit, naturellement mon tour arriva assez vite.

« -J'ai combattu un dénommé Funsuke Sonchou, il utilisait des boules métalliques grâce auxquelles il générait des arcs électriques. Il a réussi assez facilement à se libérer de mes Kidô et se régénérait toujours à la manière des Hollow. De plus il s'est servi l'espace d'un instant d'un masque de Shinigami et se déplaçait à une vitesse similaire au Hirenkyaku des Quincy. Cependant, sa mort m'a parue étrange, il est parti en fumée avec le sourire et le regard vitreux. expliquait-je devant tout le monde. »

Apparemment tout le monde avait connu plus ou moins la même expérience que moi. Kurotsuchi qui n'était pas loin semblait en ébullition et marmonnait qu'il regrettait que les incompétents que nous étions n'aient pas réussi à faire de prisonniers pour ses expériences. Néanmoins, un groupe expliqua qu'ils avaient des résidus laissés par leur adversaire et qu'il serait transmit au bureau de recherche et de développement pour analyse.

Tout le monde retourna ensuite dans ses appartements pour se reposer, je me servis une tasse de thé en restant pensif. Bakashi Wobbuffet apparu à côté de moi en me regardant. Il cherchait sûrement à deviner ce à quoi je pensais, lui qui aimait le mystère et les énigmes. Je pris une inspiration et me tournai vers lui.

« -Il va me falloir le Bankai. Je suis encore trop faible, j'ai eu bien trop de mal à lutter contre cet ennemi. On vient de découvrir le Bochi et les Shinigamis se font massacrer là-bas. On m'y enverra sûrement bientôt. Je pense que comme moi tu n'as pas envie d'y passer. expliquais-je à mon camarade.
-Tu suppose bien oui. Mais penses-tu être prêt pour ça ? Et quand bien même tu réussirais à l'apprendre à mes côtés il te faudra du temps pour le maîtriser. répondit mon arme.
-Je sais déjà tout ça. Mais ai-je vraiment une autre solution ? À mon niveau actuel si je suis envoyé au Bochi je suis un homme mort. dis-je avec regret.
-Si tu es motivé alors nous commencerons dès demain. Tâche de me divertir et de ne pas mourir. L'acquisition du Bankai te prendra du temps, ne l'oublie pas. répondit-il en disparaissant. »

Je finis ma tasse de thé puis parti me reposer, la journée de demain serait longue et difficile car mon entraînement au Bankai allait commencer. Je me levais à la première heure afin d'être prêt et d'avoir assez de temps devant moi. Il faudrait que j'aille à un vieux terrain d'entraînement abandonné et utilisé par ceux qui comme moi espèrent acquérir le Bankai. Je savais que j'y serais tranquille et que je ne serais pas dérangé de quelconque manière. Une fois arrivé sur le terrain, Bakashi Wobbuffet apparu devant moi. Cela faisait quelques temps maintenant que je maîtrisais la matérialisation et d'après les autres Shinigami que je connaissais c'était une étape primordiale dans l'acquisition du Bankai. Le Bankai était l'arme ultime du Shinigami, la forme finale de son Zanpakuto et naturellement il y aurait des conditions pour réussir à s'en servir.

Je n'avais cependant vu que le Bankai de Renji à l’œuvre, il était assez rare qu'un ange de la mort le libère dans la Soul Society. Il avait néanmoins accepté de me le montrer pour que je puisse m'entraîner contre. Je m'étais fait rétamer en pas longtemps mais j'avais ainsi pu comprendre l'importante différence de niveau que j'avais actuellement avec les vices-capitaines. Je me devais tôt ou tard de combler ce manque de puissance en devenant plus fort. Il était enfin le moment de franchir un nouveau cap. Je libérai mon Zanpakuto tout en faisant face à Bakashi Wobbuffet armé de son long bâton en forme de point d'interrogation. Nous avions tous les deux la même allonge, restait à voir qui aurait l'avantage en termes d'aptitudes.

L'homme vêtu de vert n'attendit pas une seconde pour passer à l'attaque, arrivant de face en faisant tourner son arme puis sautant en l'air en arrivant à mon niveau pour m'assener un coup. Je le parais avec le côté blanc alors qu'il passait au-dessus de moi, faisant pivoter son arme de manière à ce que je prenne le retour en pleine tête. Je me baissais donc pour éviter ce dernier, vint alors un troisième coup que je parais grâce à la faucille tandis qu'il posait un pied-à-terre. Il donna alors un violent coup de pied en direction de mon estomac, prenant appui sur son autre jambe pour fuser vers moi et me frapper de son bâton en plein dans la tempe. Il avait assurément un niveau de maîtrise bien au-delà de ce que j'avais. Je reculais un peu sous ses coups et ripostais dans la foulée faisant également tourner mon arme dans l'espoir de le trancher. Nos armes s'entrechoquaient avec force et le fait de matérialiser ainsi mon adversaire pompait beaucoup de Reatsu. Je ne pourrais pas me servir du Kidô dans ce combat, c'est un entraînement que je devrais réussir à la seule force de mon épée.

L'entraînement dura jusqu'à que je tombe d'épuisement, mais pas une seule fois je n'avais réussi à blesser mon adversaire. Je me devrais de recommencer dès le lendemain. Je rentrais donc au quartier général de ma division pour prendre des nouvelles et j'y trouvais deux membres du bureau de recherche et de développement en train de parler avec le fukutaicho de la troisième division. Avait-il tirés quelque chose des résidus de Reatsu retrouvés pendant nos combats ? Je m'approchais et écoutais.

« -...créé artificiellement par quelqu'un ayant une grande technologie. Cela ne peut pas être autrement, les résultats sont absolus. dit l'un des Shinigami à Izuru.
-Et donc il faut que j'envoie quelqu'un apporter les résultats et un échantillon à Urahara Kisuke dans le but de déterminer qui aurait pût créer ça ? demanda Kira.
-Oui, désolé de vous demandez ça Kira-fukutaicho, mais les autres divisions sont débordées par l'étude et la garde du Bochi. On a vraiment besoin de vous. insista l'assistant chercheur.
-Hakari, tu vas devoir te charger de cette mission. Je dois rester ici au cas où on m'envoie au Bochi, tu devras donc transmettre les résultats et l'échantillon à Kisuke. Tu ne devrais pas en avoir pour trop longtemps, c'est l'affaire de quelques jours tout au plus. ordonna le vice-capitaine en se tournant vers moi.
-Bien, je partirais dans la soirée alors. Faites demander un papillon de l'enfer pour que je puisse me rendre sur terre. répondis-je face à cette requête inattendue.
-Merci beaucoup Hakari-kun. Voici les données à transmettre et l'échantillon. Surtout ne le perdez pas. précisa celui qui me tendait les mains de façon toute tremblotante.
Nous vous laissons, prévenez-nous quand vous êtes prêt à partir. ajouta-il en quittant la pièce avec son camarade.
-Cela fait longtemps que tu n'as pas remis les pieds là-bas non ? Depuis que tu es devenu Shinigami. affirma le blond.
-Oui, je n'y suis jamais revenu pour être exact. Puis je ne retourne pas à Londres cette fois non plus. Karakura c'est loin de l'Angleterre. répondis-je sereinement.
-Ton affaire avec Kisuke te prendra quelques heures tout au plus. Tu devrais profiter des quelques jours que je t'ai accordés pour y aller. dit-il en souriant.
-Je te remercie de ta considération Kira-san, mais je ne pense pas que j'aurais le temps pour ça. Je dois m'entraîner davantage. J'aurais d'autres occasions de retourner à Londres je pense. répondis-je avant de me retourner en direction de mes appartements.
Si jamais on vous envoie au Bochi, tachez de rester en vie, Fukutaicho-san. »

Je levais la main vers le haut en marchant dos à lui, je savais que les Shinigami qui voyageaient au Bochi prenaient généralement un aller sans retour. Toutes les forces étaient concentrées là-bas, les Quincy, les Hollow, les Arrancars et même des humains à pouvoir ou des Vizards. Tout le monde semblait être tenté par ce monde de l'au-delà. Peut-être que ce serait également le cas du scientifique qui avait créé artificiellement les adversaires contre lesquels nous nous étions battu. Je feuilletais le rapport du bureau de recherche, l'ingrédient de base serait une âme spirituelle sans trop de Reatsu à laquelle on aurait greffé des fragments de Reatsu d'autres entités tout en respectant un équilibre étonnant. Celui qui avait réalisé cela pouvait-être fier de ses capacités assurément.

Une fois prêt je contactais l'équipe chargée de m'ouvrir un portail vers Karakura, j'y pénétrais alors en allant le plus rapidement possible. Je tenais à rejoindre Kisuke et à avoir son avis sur cette affaire étrange. Même après ma mort mes goûts pour les enquêtes et le morbide n'avaient pas changés. Pour la première fois depuis longtemps j'allais pouvoir me donner à coeur joie comme au bon vieux temps. J'avais un sourire émerveillé sur le visage entre le Bochi et cette affaire j'étais comme comblé.


J'arrivais finalement au magasin d'Urahara, j'ouvris la porte puis entrait en regardant avec intérêt ce qui se trouvait autour de moi. Beaucoup de choses étaient nouvelles, il y avait beaucoup de technologies surprenantes dans ce monde. J'avais décidément raté de grandes évolutions pendant ces décennies à la Soul Society. L'homme au Bob était dans la pièce en train de se servir un café en compagnie de ses acolytes. Je n'avais pas toqué et j'étais venu aux horaires de fermeture, ce n'était pas vraiment poli de ma part, mais puisque j'étais là autant aller droit au but.

« -Urahara Kisuke ? Je suis Hakari Kinkou de la troisième division. On m'a chargé de vous remettre des données capitales. Je suis navré d'être entrer sans frapper, j'étais tellement captivé par ce monde et cette enquête que j'en ai oublié les bonnes manières. dis-je en m'avançant avant de poser mes affaires plus loin, de me changer pour prendre mes vêtements humains puis de m’asseoir à la table du gérant sans même avoir eu son accord.
Cela vient de la douzième division et cha concherne une att...glumph..que passée réchament. continuais-je tout en prenant le premier vivre qui venait sous ma main pour le goûter. Ginta me regardait avec énervement.
-Décidément c'est tous des Squatteurs chez les Shinigami ? beugla-t-il en me donnant un coup de massue en pleine poire pendant que j'avalais un sushi.
Tu pourrais attendre d'avoir la permission avant de te changer et de te servir comme ça. dit-il en continuant de me frapper avec sa massue tandis que Kisuke se levait, arrêtant finalement Ginta.
-Le rapport que tu m'as donné, il fait état d'armes créées artificiellement. Des âmes génétiquement modifiées pour les rendre plus puissantes. Tu as combattu l'une d'entre elles ? demanda Kisuke qui feuilletait déjà le rapport.
-Hm. Oui, et ce n'était pas évident. répondis-je en m'asseyant à nouveau correctement, prenant un air plus sérieux.
Je ne sais pas comment il s'est débrouillé mais ils savaient se servir des pouvoirs de tous nos adversaires. Hollow, Quincy, Arrancars et même Vizards. De plus ils avaient une bonne résistance au Kidô. Je dirais même que l'essence même de leur pouvoir est du Kidô. Celui qui me combattait générait de l'électricité grâce à des boules en métal qu'il faisait voler. Cependant, cet arc électrique ressemblait plutôt à un pur concentré de Reatsu. »

Je regardais Kisuke tandis que les autres écoutaient avec attention. Il était clair que cette affaire était louche et que c'était plus qu'un embryon d'expérience. Celui qui avait orchestré cette attaque avait forcément dû faire des tentatives plus tôt, de diverses façons. Il n'en était pas à sa première expérience et ce ne serait sûrement pas sa dernière. Nous pouvions nous attendre tôt ou tard à une nouvelle attaque sur le Seireitei.

« -Kisuke-san, je suis là pour que vous analysiez ces données et que vous nous donniez des indices ou des pistes à la base. Mais j'aimerais aussi que vous m'aidiez pour une chose plus personnelle. J'aimerais apprendre à utiliser le Bankai. Mais en l'état actuelle des choses, même en arrivant à matérialiser mon Zanpakuto je n'arrive pas à garder suffisamment de Reatsu pour le combattre dans de bonnes conditions. expliquais-je.
-Il n'y a pas de recette miracles pour le Bankai, c'est une chose qui s'apprend avec le temps. Combat jour et nuit contre ton Zanpakuto, forge ton Reatsu pour maintenir la matérialisation tout en le combattant à pleine puissance. Tôt ou tard tu finiras par réussir. Tout le monde ne peut malheureusement pas acquérir le Bankai en trois jours. De plus je le déconseille, ça créé des Bankai bien trop instables... répondit l'homme au bob.
-Je ne comptais pas l'apprendre en trois jours, je cherche simplement des astuces pour le développer dans les meilleures conditions. Ce que vous venez de m'expliquer devrait m'aider je pense. Pourrais-je utiliser votre salle d'entraînement pendant que je serais ici ? Demandais-je.
-Tu n’espères quand même pas squatter sans rien donner en retour comme l'autre crétin à tête de punk j'espère ? questionna Ginta en agitant sa massue vers moi.
-Non, je ferais les tâches ménagères bien sûr. Et je vous aiderais autant que possible. précisais-je avec un sourire avant de me lever.
Tenez-moi au courant si vous avez du nouveau Kisuke-san, je m'intéresse de près à cette affaire. »

Je pris mes affaires et descendit au sous-sol. J'allais pouvoir repartir dans un entraînement long et intensif, cela prendrait le temps qu'il faudrait, mais je finirais par développer mon Bankai. Je travaillerais jour et nuit, je forgerais ma force et ma technique, jusqu'à que je puisse blesser Bakashi Wobbuffet. Et je m'entraînerais encore et encore, je saignerais jusqu'à en tomber dans les vapes car tôt ou tard je pourrais enfin les prononcer, ces mots tant désirés.

« -Bankai. Sabakitte, Bakashi Wobbuffet. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bakashi Wobbuffet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bakashi Wobbuffet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qulbutoké / Wobbuffet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach RPG :: Avant de commencer :: Posts Shikai, Bankai et libération du masque-
Sauter vers: